Aligot

A l’origine composé de pain et de tomme fraîche, l’aligot était offert aux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qui, arrivés aux portes des abbayes, demandaient en latin « aliquid » quelque chose (à manger) : aliquid en latin devint aligot. Aujourd’hui, spécialité du Rouergue, l’aligot est préparé avec une égale proportion de pommes de terre et de tomme fraîche non fermentée, coupées en lamelles et additionnées de beurre, ail et crème. Cuit au chaudron l’aligot doit être remué, brassé et soulevé jusqu’à ce que la masse soit lisse et file comme un écheveau de laine. C’est le plat emblématique des fêtes familiales et repas de noces.

Carnet d'Epicure