Bûche de Noël

A l'origine, pour fêter le solstice d'hiver on avait pour coutume de faire brûler dans l'âtre un gros rondin de bois qui devait se consumer lentement. Puis cette fête "païenne" fit place à la célèbration de la Nativité ; la tradition perdura et devint celle de la bûche de Noël.
Au fil du temps, les grandes cheminées disparurent. La grosse bûche fut alors parfois remplacée par une plus petite, illuminée de bougies, que l'on plaçait au centre de la table, avant que l'esprit de Noël donna à un pâtissier l'idée de décorer un simple gâteau roulé pour le transformer en une bûche gourmande.

Carnet d'Epicure