Châteauneuf-du-Pape

Dynamisé au XIVème siècle à l'époque où la papauté se trouvait installée en Avignon, le terroir de Châteauneuf a servi d'exemple pour bâtir le système des appellations contrôlées.
Au début des années 1930, la réputation de Châteauneuf s'est d'abord faite  sur les vins blancs car à l'époque papale, ils servaient de vin de messe. Aujourd'hui, la production de blancs dans cette appellation ne représente plus que 10% du total. Treize cépages peuvent entrer dans l'appellation Châteauneuf- du- pape mais chaque vigneron compose son vin : c'est une histoire de goût, d'amour, d'exposition et de terre.
Le plus souvent le grenache dominant est rehaussé d'une pointe de Syrah, de Cinsaut  et de Mourvèdre.
Le Mourvèdre qui trouve sa plénitude à Bandol et donne son originalité au vin de Châteauneuf.

Carnet d'Epicure