Coulis

Le mot coulis vient de l'ancien français « couleis »  qui signifiait "qui coule". D’où  l’appellation coulis de tomates ou de fruits rouge. Mais au XVIIe siècle, en cuisine,  le  coulis appelé « coulis universel », se préparait à partir d’un bouillon de champignons et de bœuf haché passé au tamis puis lié à la farine ou à la poudre d’amande. Les cuisiniers le préparaient la veille, ne le liant que le matin d’un grand dîner. C’est L’ancêtre de nos fonds actuels.

Carnet d'Epicure