Gastronomie

Le mot gastronomie n'a guère été employé avant le XIXème siècle. C'est Joseph de Berchoux, poste de son état qui mit le mot à la mode en en 1800 en éditant un poème intitulé : La gastronomie ou l'homme des champs à table. Le succès fut tel que l'ouvrage fut réédité à plusieurs reprises. Grimod de la Reynière et Brillat-Savarin s'en inspirèrent sans lui rendre justice. Berchoux était un poète !  Quoiqu'il en soit, pour Brillat-Savarin, la gastronomie "est la connaissance raisonnée de tout ce qui à rapport à l'homme en tant qu'il se nourrit " ; pour Littré, c'est  plus simplement " l'art de faire bonne chère".

Carnet d'Epicure