Parmentier

En 1856, Antoine Augustin Parmentier, prisonnier des Prussiens doit sa survie aux bouillies préparées à base de pomme de terre. Aussitôt libéré,  il n'a qu'une idée en tête : imposer la culture de la pomme de terre interdite  en France depuis 1748.  En 1785, après 20 ans de combat acharné, Louis XVI lui concède   deux arpents de terre près de Neuilly. L'année suivante, publicitaire avant l'heure, il offre des fleurs de pomme de terre au couple royal ; le roi les arbore à la boutonnière, la reine  dans sa perruque! Mais il reste à convaincre le peuple. Il fait surveiller son champ : ce qui est gardé est précieux. Un soir il relâche la garde et les Parisiens se précipitent pour dérober le trésor. Parmentier a gagné ! En 1787, la pomme de terre est enfin classée dans les plantes utiles. Louis XVI en sert désormais à sa table. 50 ans après de nombreux plats a base de pomme de terre portent son nom.

Carnet d'Epicure