Pont L'Evêque

Crée par des moines cisterciens installés à l'Ouest de Caen  à Pont l'Evêque, au XIIème siècle ce fromage était connu sous le nom d'Angelot. En effet, en 1225, Guillaume de Lorris, dans le Roman de la rose, écrit : "Les bonnes tables étaient toujours garnies au dessert de fromages angelots ". Ce terme d'angelots (qui par la suite désigna aussi d'autres fromages normands) vient du nom d'une pièce de monnaie.  Le fromage servait alors de moyen d'échange, de rémunération et d'impôt ! Au XVème siècle, les angelots de Pont l'Evêque sont les fromages les plus réputés du royaume et c'est à cette époque qu'il devient carré pour se différencier du Livarot. Aujourd'hui, c'est une appellation d'origine contrôlée (AOC). Fabriqué à partir de lait de vache collecté exclusivement en Normandie et en Mayenne, il est produit et affiné deux semaines au moins dans cette zone. Sa croûte, assez lisse, varie du jaune d'or à l'orangé. Un aspect légèrement rebondi et un toucher moelleux annonce un fromage chaleureux. De couleur jaune pâle, sa pâte doit être tendre, ni trop sèche, ni trop coulante. Onctueuse, légèrement salée, elle révèle des goûts subtils de paille et de prairie. Le déguster sur un pain au levain légèrement acide, avec un cidre normand ou une lichette de vieux calvados ...

Carnet d'Epicure