Restaurant

Jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, le restaurant tel qu'on le connaît aujourd'hui n'existait pas. Les  aubergistes proposaient un menu unique  servi à une table d'hôte et les boutiques de traiteurs vendaient des viandes cuites, des ragoûts et des pâtisseries à consommer sur place ou à emporter. C'est Beauvillier en 1782,  qui ouvre avec la Grande Taverne de Londres, le premier endroit où l'on sert un choix de plats à des tables individuelles. Son exemple est rapidement suivit par les cuisiniers de la noblesse restés sans emplois au lendemain de la révolution française.  En 1790, Paris comptait alors une centaine de  lieux dont les plus réputés se situaient autour du  Palais Royal. En 1756,  traiteurs et aubergistes firent un procès au marchand de soupe  Boulanger pour l'empécher de vendre des pieds de mouton sauce blanche. Ce dernier gagna son procès, il appela ses soupes des restaurants. Le nom resta pour désigner son établissement puis finalement tout lieu de restauration.

Carnet d'Epicure