Rossini

Né le 13 février 1792 à Pesaro, ce compositeur italien, auteur de nombreuses oeuvres dont la plus connue est le Barbier de Séville, débarque une première fois à Paris en 1823 et gastronome patenté, s'y installe définitivement en 1848, jusqu'à sa mort 20 ans plus tard. Gourmand et gourmet, il fréquente assidûment restaurants, tables bourgeoises et boutiques de traiteurs, dont la célèbre maison Chevet. Ami d'Antonin Carême, Rossini était aussi un fin cuisinier. Une de ses recettes fut même interprétée par Antonin Carême : " les macaronis cuits dans un bouillon de perdreau ". Quant au célèbre tournedos Rossini, nul ne sait qui l'inventa.  Est-ce  Casimir Moisson, président de l'académie Culinaire de France en 1888 et chef de la maison dorée, ou Dugléré, chef du café anglais, le bien nomme " Mozart de la cuisine par le maître en personne " ? Quoiqu'il en soit, Rossini aimait l'harmonie truffe et foie gras. C'est pour cela, que les compositions culinaires contenant ses notes portent désormais son nom.

Carnet d'Epicure