Service du champagne en carafe

Fréquent à la cours de Napoléon III et tout au long du XIXème siècle lors de dîners mondains et repas officiels (la mention " Champagne servi en carafe "  figure  sur le menu du célèbre Banquet des Maires préparé par Potel et chabot en 1890), ce mode de service disparaît au lendemain de la 1ère guerre mondiale. Est-ce dû aux nuits pétillantes des années folles, lorsque muselets et bouchons sautaient au son du charleston ?  Quoiqu'il en soit,  l'élégance du service en carafe doit être réservé à de précieux nectars, âgés ou vineux, afin  d'assouplir les tannins et de faire ressortir les saveurs. A cet effet, il est conseillé d'utiliser une carafe en col de cygne préalablement  réfrigérée. Un petit quart d'heure de carafe suffit. Toutefois, gardons nous, paraphant Marcel Proust, d'amphitryons peu scrupuleux " qui  servaient en carafe sous le nom de champagne de petits vins mousseux " !

Carnet d'Epicure